Retour aux sources

Avant d’aller à Rome où je suis attendu le 10 janvier j’ai fait un détour dans ma famille en Bretagne, en France. Cela me donne l’occasion de vous parler un peu du pays d’où je viens avant de vous emmener à Rome. 

La Bretagne est une région à l’identité culturelle assez distincte du reste de la France car elle a longtemps été un duché indépendant avant d’être annexée en 1532 à la France. Même si à cause de la pression de l’hégémonie culturelle parisienne, de la centralisation de l’Etat et de politiques d’assimilation culturelle forcées, le breton n’est plus parlé que par 200 000 personnes, la culture bretonne se distingue toujours en matière de musique, de cuisine et de convivialité. J’aurai sûrement l’occasion d’en reparler dans un autre blog.

Comme les cultures galloise ou irlandaise, la culture et la langue bretonnes sont d’origine celtiques, les seules sur le continent. Depuis plus de 2000 ans la culture celtique est influencée par d’autres cultures, à commencer par la culture romaine ! Le christianisme en Bretagne, très majoritairement catholique romain, est aussi marqué par cet héritage celtique. Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, nous avons fait à St. Esprit une vidéo de présentation sur le christianisme celtique (en anglais) où je parle  un peu de la façon dont cette manière d’être chrétien a marqué le paysage breton.

En plus du catholicisme, il y a aussi une petite présence protestante en Bretagne, principalement dans les villes comme Rennes. Souvent issues du Réveil protestant au XIXe siècle, ces communautés sont en général florissantes et rassemblent des chrétiens de toutes origines. L’anglicanisme est aussi représenté en Bretagne par une petite communauté d’expatriés anglais. Ils ont quelques églises, notamment à Dinard qui est une ancienne station balnéaire où les anglais viennent en touristes depuis les années 1830. Ces communautés anglicanes n’ont pour ainsi dire jamais eu d’ambition missionnaire et n’en ont pas plus aujourd’hui. Elles n’offrent que des services en anglais. 

Eglise anglicane St Barthélémy à Dinard

Tout cela pour dire que ma Bretagne d’origine est bien différente de Rome où je m’apprête à partir. Cette différence n’apparaît pas forcément quand on pense à l’Europe depuis les Etats-Unis mais témoigne néanmoins de la diversité du continent. Je pense que cela va transparaître dans mes expériences à Rome : je m’attends à y ressentir un sentiment de familiarité mais aussi à être déboussolé par des différences culturelles notables…

2 réponses sur “Retour aux sources”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*